notre site est basé sur trois références : el qu'ran - la sunna - la comprehension des salafs
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE HIJAB - Par Sheïkh el Fawzân -

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
chaymaa Oum-ahmed'dine
moderatrice
avatar

Messages : 204
Date d'inscription : 15/08/2007
Age : 33

MessageSujet: LE HIJAB - Par Sheïkh el Fawzân -   Mer 15 Aoû - 21:43

BismiLLehi ar-Rahmâni ar-Rahîm

LE HIJAB

Par Sheïkh el Fawzân

Les lois spécifiques concernant le vêtement et le voile de la femme musulmane

Louange à Allah, que les Prières et le Salut d’Allah soient sur notre Envoyé Mohammed, ainsi que sur ses Compagnons, ses proches et tous ceux qui suivent sa voie jusqu’au jour des comptes.

A- L’habit légitime de la femme :

1- L’habit de la femme musulmane doit être ample et couvrir tout le corps du regard des hommes ne faisant pas partie de son entourage (mahram). En présence de ses mahram, la femme peut dévoiler son visage, ses mains, et ses pieds conformément à l’usage.

2-
Il doit être épais et ne pas être transparent de façon à ne pas laisser voir la peau à travers.

3- Il ne doit pas être moulant de façon à ne pas épouser les formes du corps. Dans le recueil de Muslim, le Prophète a dit : « Il y a deux sortes d’habitants de l’Enfer que je ne verrais pas (de mon vivant) ; des femmes vêtues mais dénudées, qui se déhanchent et qui sont attirantes. Elles n’entreront pas au Paradis et n’en sentiront pas l’odeur. Et des hommes munis de cravaches en forme de queues de vache, qu’ils se servent pour battre les serviteurs d’Allah. »

Sheïkh el Islam ibn Taïmiya –qu’Allah lui fasse miséricorde – a commenté dans Majmû’ el Fatâwa (22/146) : « vêtues mais dénudées : selon certaines interprétations, elles sont effectivement habillées mais en réalité elles sont dénudées. Cela consiste à mettre soit des vêtement léger et transparent qui laissent entrevoir la peau, ou soit un habit serré qui épouse les formes du corps comme les fesses, les avant-bras, ou autre. Cependant, l’habit de la femme doit la couvrir (de la tête au pied) de sorte qu’il ne laisse entrevoir ni la peau ni les formes du corps, pour être épais et large. » Fin de citation.

4- Il ne doit pas être réservé aux hommes. Le Prophète en effet a maudit les femmes hommasses et celles qui veulent ressembler aux hommes. Au niveau des vêtements, cela consiste à vêtir un habit dont le genre et la forme sont réservés aux hommes conformément à l’usage en vigueur, et indépendamment dans chaque société.

Sheïkh el Islam ibn Taïmiya –qu’Allah lui fasse miséricorde – a expliqué dans Majmû’ el Fatâwa (22/148, 149-155) : « Pour différencier entre les habits des hommes et celui des femmes, il faut se baser sur ce qui convient à chacun d’entre eux. Soit, tout ce qui correspond et qui est imposé à chacun. Il est imposé aux femmes de se couvrir et de se voiler sans dévoiler leurs parures ni s’exhiber.

5- Il ne doit pas embellir la femme de sorte que celle-ci n’attire pas l’attention en dehors de son domicile sinon elle compterait parmi celles qui exhibent leur parure.

B- Le voile :

Le voile signifie que la femme doit couvrir tout son corps du regard de tous les hommes en dehors de ses proches (mahram), comme le Seigneur le révèle :

(sans dévoiler leur parure si ce n’est devant leurs époux, leurs pères, le père de leurs époux, leurs fils, les fils de leurs époux, leurs frères, les fils de leurs frères, ou les fils de leurs sœurs).[1] Le Très-Haut a révèle également :

(Si vous leur demandez un bien quelconque, faites-le de derrière un voile).[2] Le voile correspond donc à toute chose permettant de couvrir la femme que ce soit un mur, une porte, ou un vêtement. Bien que ce commandement s’adresse aux femmes du Prophète, il concerne cependant toutes les musulmanes car la suite du verset fournis la raison pour laquelle cette loi fut légiférée lorsque le Seigneur révèle :

(Cela est plus pure pour vos cœurs et les leurs).[3]

Sheïkh el Islam ibn Taïmiya –qu’Allah lui fasse miséricorde – a affirmé dans Majmû’ el Fatâwa (22/110, 111) : « La tunique (Jilbâb) correspond au manteau (Malâa), c’est ce qu’Ibn Mas’ûd appelle le par-dessus (Ridâ), alors qu’elle est couramment désignée par le bas ou la cape (Izâr). C’est une longue cape qui couvre la tête et le reste du corps. Selon Abû ‘Ubaïda et d’autres savants, la femme l’enfile par-dessus la tête et ne laisse paraître que ses yeux comme dans le principe, pour le voile ou le foulard qui couvre le visage. »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Admin
Admin
avatar

Messages : 84
Date d'inscription : 15/08/2007

MessageSujet: pour chaymaa   Jeu 16 Aoû - 14:20

salam alaikoum ouarhmatu ALLAH ouabarakatuh
masha allah qu elle bo rappel
qu allah te garde ma soeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alfirdawss.discutfree.com
 
LE HIJAB - Par Sheïkh el Fawzân -
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Guide du Pèlerin (Hajj et Omra) (El Fawzân )
» Êpitre sur le Hijab (Al-Otheymîne)
» Hijab
» le hijab au travail
» HIJAB: STATUT DES MERES ACCOMPAGNANT LES SORTIES SCOLAIRES

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
alfirdawss :: espace soeurs :: LA FEMME EN ISLAM-
Sauter vers: